in ,

Charlie Hebdo : Quand un professeur de philo est suspendu pour non-respect de la minute de silence

Professeur de philosophie au lycée Victor Hugo, à Poitiers, Jean-François Chazerans a été suspendu suite à une accusation de parents d’élèves qui estiment qu’il avait perturbé la minute de silence suite à l’attaque contre Charlie Hebdo.

Quatre mois de mis Ă  pieds

C’est le mercredi 21 janvier que Jean-François Chazerans a reçu la lettre lui intimant sa suspension Ă  titre conservatoire pour 4 mois. Le recteur du lycĂ©e Victor Hugo, Jacques Moret, de dĂ©clarer sur La Nouvelle RĂ©publique que la dĂ©cision a Ă©tĂ© prise suite Ă  des plaintes dĂ©posĂ©es par les parents d’élèves qui ont affirmer que « L’enseignant aurait tenu des propos dĂ©placĂ©s pendant la minute de silence ». Ce qui a amenĂ© le recteur Ă  ouvrir une enquĂŞte au cours de laquelle « Le professeur a Ă©tĂ© suspendu. Il fallait l’éloigner de ses Ă©lèves. La procĂ©dure suit son cours. Le conseil de discipline statuera sur la suite de sa carrière ». Enseignant au lycĂ©e de Victor Hugo depuis 2005, Jean-François Chazerans de partager sur La Nouvelle RĂ©publique avoir Ă©tĂ© interrogĂ© par deux inspecteurs d’acadĂ©mie sans savoir ce qu’on lui reproche « Je ne sais pas quel cours, quel dĂ©bat est concernĂ©. On m’a juste dit “ ce sont des propos qui ont Ă©tĂ© tenus en classe ”. On Ă©voque qu’il y avait eu des plaintes d’Ă©lèves et de parents qui sont montĂ©es directement au rectorat. Je suis sonnĂ©, je m’attendais Ă  tout sauf Ă  ça. Ce fameux jeudi, j’ai organisĂ© des dĂ©bats avec mes six classes de terminale. Le but Ă©tait de comprendre les causes du terrorisme en sortant autant que possible de la passion et de l’Ă©motion du moment. »]]>

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments