in

Cavaillon : les services sociaux se retirent de la cité du Dr Ayme à cause des fusillades entre trafiquants de drogue

Crédit photo : Jérôme Rey

Le centre communal d’action sociale, l’aide aux parents isolés, le foyer des jeunes, l’agence de l’assurance-maladie, et le centre social ont quitté le lieu.
En dix jours, on a rapporté deux fusillades au mois d’août. Des services sociaux ont été contraints de fuir la cité à cause des balles qui ont touché leurs voitures stationnant sur le parking.
« C’est une relocalisation temporaire, provisoire » a annoncé la directrice du CCAS, Nelly Mercier.
« Notre objectif est de revenir le plus vite possible. Nous nous retrouvons dans une position un peu schizophrène : à la fois on ne veut pas déserter ce territoire qui a des besoins sociaux et de proximité importants, mais on doit aussi mettre à l’abri notre personnel et les assurés qui viennent sur le site » ajoute la directrice de l’assurance-maladie dans le Vaucluse, Sophie Nicolaï
Ce retrait a étonné la population qui est en total besoin et se sent très délaissée.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires