Face à la pénurie des soignants, le gouvernement lance une campagne de recrutement et souhaite développer l’apprentissage

Depuis le début du Covid-19, de nombreux soignants ont jeté l’éponge et ce lundi, le gouvernement a lancé une campagne de recrutement. Le ministère de la santé incite les jeunes à travailler dans les métiers de la santé. Une campagne de publicité s’adresse également à ceux qui souhaitent changer de voie professionnel et à se reconvertir dans le domaine de la santé, a rapporté France Info.

Le gouvernement souhaite également développer l’apprentissage, Olivier Véran a annoncé 10 000 alternants dans les métiers de la santé à la prochaine rentrée scolaire, contre 4 000 aujourd’hui.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ghigliano Evelyne
1 mois

Normal que l’hôpital n’attire plus : nous sommes corvéables à souhait, pas de 13éme mois juste une prime qui nous interdit d’être malade (sinon pas de prime, pas de prime si tu as un cancer vu que tu ne peux travailler), réquisitionnés les jours de grève, pas de mutuelle payée en partie par l’employeur. VIVE LE TRAVAIL À L’HÔPITAL

Alessandra
1 mois

pour pallier la pénurie, en plus de l’amélioration des rémunérations et des conditions da travail, il faudrait prendre en compte une meilleure prévention des risques des soins infirmiers, car le personnel infirmier est confronté à de nombreux risques professionnels, dont de plus en plus la violence des patients et de leur parentèle ! : https://www.officiel-prevention.com/dossier/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-biologique/la-prevention-des-risques-des-soins-infirmiers-risques-professionnels-infirmieres