Le Burkina Faso a perdu la semaine dernière 41 personnes dans une embuscade jihadiste dans le nord du pays, le pays décrète un deuil national de deux jours

Pixabay

Le président Roch Marc Christian Kaboré vient de prendre cette décision dimanche après la pression jihadistes qui fait toujours des victimes dans le pays ; des supplétifs de l’armée, des Volontaires de défense pour la patrie (VDP) dans la zone de You au nord du pays en faisaient partie.

Selon les médias burkinabè, un convoi de commerçant que les VDP escortaient était la cible de cette embuscade meurtrière.

Mi-novembre, 57 personnes dont 53 gendarmes étaient déjà tuées à Inata, dans le nord.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires