in

Baisse de 1,5% des ventes de la presse en 2020

Des kiosques fermés ou en voie de disparition, des points de vente soumis à des aléas liés à la restructuration de l’ex-Presstalis, aux grèves, aux confinements, aux couvre-feux… Pour accéder à la presse en 2020, il fallait être déterminé. Ou la consulter sous sa forme numérique. Ou les deux.

Sur l’ensemble de l’année 2020, la diffusion payée des 589 marques de presse étudiées par l’Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM) a reculé de 1,5 % seulement, selon les données révélées jeudi 11 février. En 2019, la baisse avait atteint 3,6 % après 4,2 % en 2018.

Un chiffre loin d’être catastrophique, qui tient à plusieurs raisons. D’abord, les ventes réalisées entre mars et juin 2020, période considérée comme trop atypique pour être représentative des tendances du marché, n’ont pas été intégrées. Ensuite, « il faut souligner les efforts conjugués de tous les acteurs de la filière » pour résister aux aléas imposés par cet exercice, fait valoir Jean-Paul Dietsch, le directeur général adjoint de l’ACPM. Mais cette résistance s’explique surtout par la plus grande conversion des lecteurs au numérique.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments