in ,

L’AY4.2, un sous-variant du Delta que Londres « surveille de très près » à cause de sa transmissibilité plus forte que celle du Delta

Crédit photo : Niklas Halle'N / AFP

Ce sous-variant, AY4.2 est quasi-inexistant en dehors du Royaume-Uni, trois cas recensés aux États-Unis et quelques autres au Danemark, qui avaient presque disparu.

Le pays fait déjà face à une hausse de contamination au Covid-19 et le gouvernement britannique avait affirmé mardi surveiller ce sous-variant sans en affirmé s’il était réellement plus contagieux ou non.

« Nous surveillons de très près » cette nouvelle forme « et nous n’hésiterons pas à prendre des mesures si nécessaire », selon un porte-parole de Downing street. Cependant, « rien ne permet de penser qu’elle se propage plus facilement », avait-il déclaré pour rassurer.

Mais selon le directeur de l’Institut de génétique de l’UCL, François Balloux, ce nouveau variant « n’est pas à l’origine de la récente augmentation du nombre de cas au Royaume-Uni ».

Source : BFMTV

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires