in

Avignon : un policier est décédé après avoir reçu deux balles lors d’une opération antidrogue

Harcèlement sexuel à nanterre

Un policier a succombé à cause de sa blessure lors d’une opération antidrogue à Avignon. De nombreux fonctionnaires ont été visés par des tirs, selon le ministère de l’Intérieur. L’agent, père de deux filles,  est décédé après avoir reçu deux balles dans la poitrine et le ventre.

D’après les informations, ce mercredi vers 18h30, un équipage de forces de l’ordre a été « requis pour des perturbateurs à proximité d’un point de deal ».  Une fois arrivé sur le lieu, « l’équipage aurait constaté une transaction et tenté d’interpeller plusieurs individus se livrant à la revente de stupéfiants », a ajouté la même source. L’une des personnes a « fait feu à plusieurs reprises sur le fonctionnaire de police, qui tombait au sol », a-t-elle précisé. Le suspect a pris la fuite et est encore introuvable pour l’instant. Une enquête ouverte a été confiée à la police judiciaire.

Vincent Dath, secrétaire régional à Alliance Police, a dit que cette victime est une connaissance. « Il avait à peine 40 ans, il était père de deux petites filles, marié… Ce soir, il n’est plus là. Ça fait des années qu’on alerte sur la dangerosité de notre métier. On la voit d’autant plus aujourd’hui ».

« Mes premières pensées vont à ses proches et à la grande famille de la police nationale, à nouveau endeuillée. Tout est mis en œuvre pour que cet acte odieux ne reste pas impuni » , a déclaré le premier ministre, Jean Castex, sur Twitter. « Devant ce terrible drame, nous pensons à sa famille, ses proches et ses collègues. L’ensemble du ministère de l’intérieur est en deuil », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires