in

« Les autochtones ont gardé leurs gènes sauvages » ; Brigitte Bardot condamnée à 20.000 euros d’amende

Eric Feferberg / AFP

Cette affaire remonte en 2019, la défenseuse des animaux a dit cette phrase à Saint-Denis pour défendre le sort tragique des animaux dans l’île ; elle avait déjà présenté des excuses aux Réunionnais.

Le jeudi 4 novembre, le tribunal judiciaire de Saint-Denis a condamné Brigitte Bardot pour injures publiques. En colère face à la maltraitance des animaux dans l’île, elle a décrit la Réunion comme :  » L’île du diable avec une population dégénérée encore imprégnée des traditions barbares qui sont leurs souches. » Elle s’est défendue pendant l’audience en disant que : « La détresse animale, c’est une réalité à La Réunion. »

Source : RTL

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires