in

Birmanie: Encore de nouvelles poursuites pénales pour Aung San Suu Kyi

Activists rally calling on the United Nations to take action to Save Myanmar in Santa Monica, California on April 10, 2021. - Myanmar has been in turmoil since the military ousted civilian leader Aung San Suu Kyi in February, with protesters refusing to submit to the junta and demanding a return to democracy. (Photo by Frederic J. BROWN / AFP)

Aung San Suu Kyi, l’ancienne dirigeante de Birmanie, victime du coup d’Etat engagé par la junte militaire, a été de nouveau visée par de nouvelles poursuites pénales, ce lundi 12 avril. Selon son avocat, Min Min Soe, on la poursuit dans le contexte législatif concernant la gestion des catastrophes naturelles. “Elle est poursuivie dans six dossiers, cinq à Naypyidaw et l’un à Rangoun”, a-t-il précisé à l’AFP

Depuis le 1er février, le début du cauchemar des Birmans contre le coup d’Etat, les émeutes deviennent de plus en plus fréquents. Selon la source, le bilan de la répression a passé le cap des 700 morts, selon les données de l’Association d’assistance aux prisonniers politiques (AAPP). Malgré cette statistique terrifiante, les manifestations persistent encore en Birmanie.

Pour la junte militaire, les victimes sont des “terroristes”, d’où leur nombre de 248 morts depuis le 1er février.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments