in ,

À l’aide d’une application, les malades peuvent prendre leur chimiothérapie à domicile en toute sécurité et être suivis sans se sentir isolés

Crédit photo : AFP

15 000 personnes atteintes de cancer en France pourront bénéficier de cette révolution ainsi que les professionnels de santé dans les trois prochaines années. Ces personnes atteintes de cancer du sein, du poumon, de la prostate ou du colon vont être traitées à domicile grâce à ce dispositif Oncolink.

« L’enjeu, c’est de mobiliser tant les professionnels de ville, donc le médecin traitant et le pharmacien, pour aider le patient à gérer ce traitement alors qu’il est loin de la structure hospitalière qui lui a prescrit », avait expliqué l’oncologue Odile Duguey-Cachet.

Selon Betty Lemaire, infirmière coordinatrice : « sur mon ordinateur, le matin, je vais avoir des alertes. Par exemple, le patient peut notifier qu’il a vomi plus de trois fois pendant la nuit. A ce moment-là, je vais le contacter. On ne les lâche pas. »

382 000 personnes sont touchées chaque année par le cancer en France. Petit à petit, 45 sites vont participer à cette expérimentation.

Source : Europe 1

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires