in ,

"Je me sens Charlie Coulibaly" : Dieudonné écope de 2 mois de prison avec sursis pour "apologie du terrorisme"

“Je me sens Charlie Coulibaly” sur sa page Facebook dans la soirée du 11 janvier, jour de la marche républicaine à Paris, l’humoriste Dieudonné a écopé de 2 mois de prison avec sursis.

Apologie d’actes de terrorisme

Les propos de l’humoriste ont été jugés comme une incitation aux actes de terrorisme, mais pour sa part, il a affirmé avoir juste voulu faire passer “un message de paix” en associant Charlie Hebdo au nom du terroriste Amédy Coulibaly.
“Je condamne sans réserve et sans ambiguïté ces attentats et toute violence en général…Mais, Jésus n’embrasse-t-il pas et Charlie et Coulibaly? Ne réconcilie-t-il pas les deux dans une même paix?”

Apologie de crimes contre l’humanité

L’humoriste Dieudonné sera à nouveau jugé jeudi 19 mars, pour “apologie de crimes contre l’humanité” après avoir tenu des propos contre le journaliste Patrick Cohen, lors de son spectacle Le Mur. En effet, après avoir traité de “malade du cerveau” par le journaliste de France Inter, Dieudonné a formulé sa réponse de la manière suivante :

“Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu’il ait le temps de faire sa valise. Quand je l’entends parler, Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage.”

Des propos qui lui ont déjà valu l’interdiction à la vente du DVD de son spectacle Le Mur.

]]>

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments