in

Anses: Une 5G qui ne présente “pas de risques nouveaux” pour la santé?

Mardi, L’Agence nationale de sécurité sanitaire a publié un rapport qui “conforte les choix du gouvernement sur le lancement de la 5G“, disent plusieurs ministres.

Pa rapport aux données disponibles actuellement, la 5G ne présente “pas de risques nouveaux” pour la santé. Telle est la conclusion tirée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Alors que le déploiement en cours de la nouvelle génération des réseaux mobiles 5G demeure encore critiqué, l’Anses s’est enfin prononcée sur ce sujet ,ce mardi 20 avril. Néanmoins, elle invoque la continuité des études sur l’exposition aux ondes dans les fréquences actuellement déployées (3,5 GHz). Elle précise que les données qu’elle a entre les mains ne sont pas encore suffisantes pour “conclure” sur des effets sanitaires possibles des fréquences 26 GHz, également employées pour la 5G mais pas encore assignées en France.

L’agence présume “peu vraisemblable à ce stade que le déploiement de la 5G dans la bande de fréquence autour de 3,5 GHz constitue un nouveau risque pour la santé”. Quant à l’exposition à la bande des 26 GHz, l’Anses insiste sur le fait qu’ “à l’heure actuelle, les données ne sont pas suffisantes pour conclure à l’existence ou non d’effets sanitaires”.

Une “consultation publique” aura lieu pendant six semaines sur son opinion et le rapport des experts. Cela reste ainsi un sujet à débattre.

 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments