in ,

Ahmed Aboutaleb, le maire de Rotterdam demande aux musulmans "mécontents" de quitter le pays

Charlie Hebdo la semaine dernière, le maire de Rotterdam Ahmed Aboutaleb a lancé un appel aux musulmans “mécontents” et qui ont “un problème avec les libertés” en Occident de quitter le pays.

“Dégagez”

Le maire de Rotterdam y est allé un peu fort dans son discours télévisé mais le message a été assez clair pour les concernés.
“Si vous n’aimez pas la liberté, par pitié, faites vos valises et partez. Si ça ne vous plaît pas que des humoristes fassent un journal –est-ce que je peux dire cela ici–, alors dégagez!”
http://youtu.be/tNcOEOXH9cU

“La voix des Lumières et de Voltaire”

Ahmed Aboutaleb est le premier musulman et fils d’immigrants à occuper le poste de maire à Rotterdam. Installé au pays depuis ses 15 ans, il est membre du parti travailliste et est réputé pour son franc-parler sur l’immigration. Après la déclaration qu’il a faite à la télévision sur Charlie Hebdo, Ahmed Aboutaleb a été salué par le maire de Londres qui a déclaré que c’est exactement le genre de voix dont ce pays a besoin.
“C’est la voix des Lumières et de Voltaire», s’enthousiasme Boris Johnson, qui conclut: «Pour toucher ces jeunes, voici le genre de voix qu’il nous faut. Par dessus tout, il doivent entendre une voix musulmane.”
]]>

2
Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
zahir
Invité
zahir

somme nous reellement libre de dire ce qu’on veut?????? si quelqu’un a une réponse alors qu’il me soulage….

Chafik
Invité
Chafik

En même temps, hin, il a juste raison. Ceux qui viennent en Occident, s’ils n’acceptent pas la liberté d’expression, ils n’ont juste rien à faire ici, c’est normal. Un occidental en Syrie, en Irak ou autre dirait qu’il n’est pas d’accord avec ceci ou cela, on lui dirait/ ferait quoi d’après toi ? Hin ? Bah la, c’est pareil, si ceux qui n’aiment pas qu’on satirise tel ou tel sujet s’en plaignent, qu’ils aillent la ou ils seront le mieux, la où on sera d’accord avec eux : dans leur pays d’origine (et pas la peine de me parler des… Lire la suite »