in

Afrique: Le Coronavirus peut être un moyen de se relever économiquement

L’Afrique est aujourd’hui moins frappée par le coronavirus que d’autres continents.

 

Pour des raisons diverses, certains pays seront moins touchés par la crise sanitaire.

Certains secteurs se sont retrouvés d’un coup très affectés comme le tourisme. Il y a aussi la chute très importante des transferts d’argent des migrants. On s’attend à une baisse de plus de 20 % des envois de fonds pour cette année. Et la gestion de la dette est devenue encore plus compliquée dans de nombreux pays qui se voient désormais privés de toute marge de manœuvre budgétaire.

Sur un tout autre plan, les restrictions récemment introduites par les Etats-Unis et les pays européens pour les exportations de médicaments vitaux, de réactifs, d’équipements respiratoires ou de protection individuelle affectent fortement les pays africains. L’Afrique porte 25 % de la charge de morbidité mondiale, mais représente moins de 1 % des dépenses de santé mondiales. Elle fabrique moins de 2 % des médicaments qu’elle consomme. Or le Covid-19 a démontré une capacité cachée à produire des masques, des tests et d’autres produits essentiels dans toute l’Afrique. Cette montée en puissance dans l’urgence doit être encouragée.
Ce virus offre à l’Afrique l’occasion de faire preuve d’initiative. C’est vrai également pour la sécurité alimentaire ou les nouvelles technologies. En s’appuyant sur les acquis de ces dernières années et sur la résilience de la population, il n’y aura probablement pas de meilleur moment pour accélérer le changement.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments