L’Afrique du Sud a passé le pic de la vague Omicron sans hausse importante du nombre de décès, lève le couvre-feu et de certaines restrictions sanitaires

« La vitesse à laquelle la quatrième vague dû à Omicron a augmenté, atteint un pic puis décliné, a été stupéfiante. Un pic en quatre semaines et un déclin précipité en deux semaines », selon Fareed Abdullah du Conseil sud-africain de la recherche médicale (SAMRC).

La semaine dernière, les nouvelles contaminations ont eu une baisse d’environ 30 % par rapport à la semaine précédente et l’hospitalisation a également diminué dans huit provinces sur neuf.

La levée du couvre-feu nocturne était demandée par les propriétaires des restaurants et bars avec une pétition ; les établissements de vente d’alcool après 23h pouvant ainsi reprendre un fonctionnement habituel mais le port du masque est toujours obligatoire dans les lieux publics et rassemblements limités à 1 000 personnes à l’intérieur et 2 000 à l’extérieur.

Mais la présidence a toutefois mise en garde que « le risque d’augmentation des infections reste élevé étant donné la forte transmissibilité du variant Omicron ».

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires