Affaire de la Dépakine, Sanofi déclaré responsable des malformations ou retards de développement survenus chez des enfants

C’est un traitement dont les mères ont reçu pendant leur grossesse pour les patients épileptiques, le tribunal de Paris a jugé le groupe Sanofi ce mercredi 5 janvier d’avoir « commis une faute en manquant à son obligation de vigilance et à son obligation d’information » concernant les risques de ce médicament.

Les parents victimes de la Dépakine ont porté plainte contre Sanofi. Ils se sont regroupés avec l’Association d’aide aux parents d’enfants souffrant du syndrome de l’anti-convulsivant. Pour eux, ils estiment : « Sanofi a trop tardé à informer les patientes des risques à prendre ce médicament. » Le valproate de sodium est commercialisé depuis 1967 sous les marques Dépakine, Dépakote et Dépamide.

Source : France info

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires