Une information judiciaire ouverte par le pôle de santé publique du parquet de Paris suite au scandale Buitoni

Pixabay

Les autorités sanitaires ont confirmé dans leur dernier bilan 56 cas de SHU, un syndrôme alimentaire grave, et que les victimes étaient presque des enfants âgés de 1 à 17 ans, dont deux décédées.

Le 22 mars dernier, une enquête pénale a avait été lancée après le signalement des intoxications alimentaires liées à la bactérie E Coli dans les pizzas Buitoni. Les familles de ces victimes et leurs avocats ont réclamé la nomination d’un juge d’instruction dans le cadre de cette affaire.

Source : RMC

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires