in

8 mars : Près de 10 000 personnes ont revendiqué la parité homme-femme au Maroc

“Parité et démocratie” Cette marche nationale organisée principalement par le collectif Parité et démocratie, a eu pour but de réclamer la mise en oeuvre plus rapide de la Constitution ode 2011, appelant l’Etat marocain “à œuvrer à la parité”. La marche s’est tenue dans le calme et s’est dirigée vers le Parlement, avec des slogans très critiques à l’égard du Premier ministre islamiste Abdelilah Benkirane.

“Révisons nos lois discriminatives à l’égard de la femme!”

30 000 cas de mariage des mineures

A travers cette marche, les femmes ont évoqué les problèmes liés à leur cas personnel dont notamment le cas des mariages mineures (30 000 cas par an), la précarité sociale (45,7% est analphabète) ainsi que les violences à l’encontre des femmes (62,8%). Amina Sabil, une des organisatrices et membre du collectif a affirmé au micro de l’AFP :
“Par cette marche, nous voulons prouver au monde que les femmes marocaines sont des militantes qui n’hésitent pas à répondre présent sur le terrain.”
Fouzia Assouli, la présidente de la Fédération de la ligue démocratique pour les droits des femmes, citée par l’agence MAP, a par ailleurs confié :
“Nous dénonçons le recul enregistré dans le domaine des droits des femmes ces dernières années.”
]]>

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments