Plus de 400 suspects ont été identifiés au sein d’un réseau pédocriminel en Allemagne

Pixabay image

Après deux ans d’enquête, la police de Cologne les avait identifiés comme membres présumés du réseau baptisé « complexe d’abus de Bergisch Gladbach », une ville de Rhénanie du Nord-Westphalie dans l’ouest du pays faisant environ 65 enfants de moins d’un an à 17 ans les victimes.

C’était le parquet de Cologne qui avait coordonné l’enquête avec la participation de plusieurs centaines de policiers depuis 2019 permettant l’identification de 439 suspects dans tout le pays dont une centaine d’entre eux venaient de la Rhénanie.

Selon le chef du groupe d’enquête Michael Esser lors d’une conférence de presse : « Nous avons des suspects de toutes les couches sociales » et il y a « des gens qui gagnent bien leur vie et des personnes très instruites » ainsi que « des gens simples ». « Ils vaquaient normalement à leurs occupations et rien dans leur environnement de travail n’indiquait que de tels actes avaient été commis », et dans la plupart d’entre eux était issue de l’environnement familial le plus proche.

13 condamnations avaient déjà été prononcées dont une peine de 12 ans de prison pour le chef de ce réseau, Jörg L. en octobre 2020 dont sa propre fille en faisait partie des victimes dès l’âge de trois ans et subissait des viols et diffusion de matériel pédopornographique ; il maltraitait sa fille née en 2017 quand sa mère était absente jusqu’à ce qu’il soit arrêté en 2019 à Bergisch Gladbach.

À quelque 200 km au nord de Bergisch Gladbach, une autre affaire concerne les cas de maltraitances d’une quarantaine d’enfants ayant à cette époque trois à quatorze ans, dans un camping de Lügde.

Source : Yahoo actualités

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires