in

230 victimes de Daesh découvertes dans une fosse commune en Syrie

Des membres de la tribu sunnite de Chaitat Les proches des victimes, des membres de la tribu sunnite de Chaitat ont découvert la fosse commune à leur retour dans leur village d’où Daesh les avait chassé. La province de Deir Ezzor d’où ils sont originaires a été ravagée par le groupe islamiste, en août dernier à cause d’un soulèvement populaire. En contre partie de leur retour dans leur village, ils ont dû promettre de ne pas porter d’armes, de ne pas se rassembler et de respecter un couvre-feu nocturne. L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) a par ailleurs signalé que cette tribu a perdu plus de 900 éléments durant cette guerre.

Exécutés de sang froid en guise de “représailles”

Selon les explications fournies par l’OSDH, les 230 victimes étaient majoritairement des civils et la plupart ont été exécutés de sang froid en guise de “représailles” à leur soulèvement contre Daesh. Ce dernier s’est emparé de plusieurs régions de la Syrie dont celle de Deir Ezzor, une région pétrolière.]]>

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments