Zlatan Ibrahimoic suspendu pour avoir traité la France de « pays de merde » ?

0
49

Après avoir été taclé par la présidente du Front National, Marine Le Pen, Zlatan Ibrahimovic court maintenant le risque d’être suspendu pour avoir traité la France de « pays de merde », lors de la défaite du PSG face à Bordeaux, dimanche (3-2).

Mise à jour

Près d’un mois après les faits, le verdict de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel est tombé pour le joueur du PSG qui a manqué de respect envers la France, après le match qui opposait son équipe à Bordeaux. Ainsi, suivant le règlement en vigueur de la Fédération de football français, Zlatan Ibrahimovic a écopé d’une suspension de 4 matchs de Ligue 1. Il manquera ainsi les rencontres Nice-PSG, PSG-Lille, PSG-Metz et Nantes-PSG, le verdict prenant effet à partir de la semaine prochaine.

Vers une suspension ?

Le sort de l’attaquant parisien sera connu jeudi 19 mars prochain, suite aux propos injurieux qu’il a tenu dimanche, lors de la rencontre PSG/Bordeaux. Interrogé sur ce qui pourrait advenir de Zlatan Ibrahimovic après son coup de gueule sur le terrain, Jean-François Vilotte, l’ancien président de l’Arjel et actuel avocat de droit sportif pour De Gaulle Fleurance et Associés, a confié qu’entamer une procédure pour cette « réaction excessive » serait de trop.

« Enclencher quelque procédure que ce soit serait donner trop d’importance à ces propos. Il faut bien sûr défendre le corps arbitral, mais ne pas oublier qu’ils ont été tenus sous le coup de l’émotion. Il y a toujours une caméra ou une personne pour rapporter les propos des joueurs… Il faut arrêter d’engager des procédures pour ce genre de sorties. »

Faut-il laisser passer ?

Pour Jean-François Vilotte, Zlatan Ibrahimovic a réagi comme n’importe quel autre joueur aurait fait, sous le coup de l’émotion après un échec. Le monde du football est peuplé de ce genre de réaction, selon ses dires, sans que les caméras de toutes sortes n’arrivent à les capturer. Mais dès qu’il s’agit d’un nom plus connu, tout le monde s’emballe et n’hésite pas à condamner. Il est vrai que les propos tenus par l’attaquant parisien sont condamnables, mais engager une poursuite judiciaire pour une réaction à chaud frôlerait le ridicule.

« Il faut qu’on cesse d’ériger le délit d’opinion et croire que le terrain est le seul où l’on ne peut pas s’exprimer. Ibrahimovic donne une opinion, ni plus ni moins, comme il entend à longueur de semaine sur lui, ça fait partie de son métier. Il faut aussi relativiser la portée de l’expression d’un sentiment au sortir d’un match, à chaud. Il faut accepter l’absence de langue de bois sous le coup de la mauvaise humeur et de la passion, ce qu’il a d’ailleurs regretté par la suite. Ce n’est qu’un accident… Mais cela donne surtout l’impression d’être une opinion mal exprimée… Il faut arrêter, on ne peut pas réclamer la liberté d’expression et condamner cette réaction, fut-elle excessive et regrettée. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
J'adore écrire et tout y passe! People, Santé, Actus, High-tech, Insolite, Buzz, Musique et Cinéma...Vous en aurez de toutes les couleurs sur le site grâce à moi ;)