Un malade mental de 54 ans exécuté en Géorgie (Etats-Unis)

0
14
warren

Condamné à la peine capitale pour avoir battu à mort son compagnon de cellule alors qu’il a été condamné une première fois à la prison à perpétuité à l’âge de 18 ans, Warren Hill a été exécuté mardi 27 janvier en Géorgie.

Une demande de grâce refusée

L’Etat de la Géorgie accorde la grâce à tout détenu condamné à mort si celui-ci est validé comme étant un handicapé mental. Warren Hill, un détenu de 54 ans, a pourtant été exécuté mardi 27 janvier après avoir obtenu un score entre 69 et 70 à des tests d’intelligence de référence. La juridiction suprême de l’Etat de la Géorgie a ainsi refusé de lui accorder une grâce malgré une pétition qui a été signée par des milliers de personnes dont l’ancien président américain Jimmy Carter et son épouse Rosalyn.

Il agit comme un enfant de 11 ans

Malgré les résultats des tests d’intelligence de référence, son avocat persiste à dire que son état mental est celui d’un enfant de 11 ans. Condamné pour la première fois à perpétuité à 18 ans pour avoir tué sa petite-amie, Warren Hill a ensuite été condamné à la peine capitale pour avoir battu à mort son compagnon de cellule. Le Centre d’information sur la peine de mort a indiqué que ce quinquagénaire est à ce jour le cinquième détenu exécuté aux Etats-Unis depuis le début de l’année 2015 et le deuxième en Géorgie.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.