Vol MH370 : peut-être des débris repérés dans l’Océan Indien

0
257

Depuis maintenant deux semaines, que le vol MH370 a disparu, différentes pistes ont été suivies sans avoir permis la découverte du Boeing. Mais actuellement, le sud de l’Océan Indien est passé au peigne fin pour retrouver des débris de l’appareil de la Malaysia Airlines repérés par satellites.

Premier Ministre malaysien

Une nouvelle piste à explorer dans la disparition du vol MH370

Etant jugée comme la piste la piste la plus crédible depuis la disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, l’Océan Indien est devenu le champ de recherche intensive depuis l’aube de ce vendredi 21 mars 2014. En effet, des débris flottants ont repérés par satellite, il y a quelques jours, au large de l’Australie, soit à environ 2.500kilomètres de Perth. Mais les conditions de recherches ne seront pas faciles, d’après les autorités australiennes puisque ces mers australes sont très profondes et les conditions météo quelque peu mauvaises. Ce qui explique pourquoi les premiers survols effectués hier, jeudi, n’ont rien donné.

localisation boeing 777

Des navires et des bateaux déployés en nombre pour faciliter les recherches

Depuis hier, l’Autorité Australienne de Sécurité Maritime ou AMSA a envoyé des avions au sud-ouest de Perth, aidés par deux avions de l’armée de l’air, d’un navire américain ainsi que l’Orion de l’armée néo-zélandaise pour retrouver les possibles débris du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Mais les objets recherchés ont été « impossible à distinguer » selon John Young, responsable de l’AMSA. D’autant plus que la profondeur estimée de ces eaux est entre 2.500 et 4.000 mètres.

En tout cas, les conditions météorologiques seront plus clémentes aujourd’hui d’après l’agence australienne de météorologie, ce qui devrait faciliter le repérage de la zone à couvrir. D’autant plus que de nouveaux appareils se sont joints aux groupes de recherches. Notamment, un navire marchand norvégien, cinq avions australiens, néo-zélandais et américains ainsi qu’au moins sept navires chinois dont le brise-glace Xuelong. A laquelle s’ajoutent les enquêteurs français de la BEA ou Bureau d’enquêtes et d’analyses.

garde côte

Espérant que les recherches aboutiront à la découverte de ce qui est arrivé aux 239 personnes à bord du vol MH370.

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.