Vol MH17 : abattu « par erreur » selon les Etats-Unis

0
226

Le 17 juillet dernier, la Malaysia Airlines perd de nouveau un de ses appareils suite au crash du vol MH17, abattu dans l’espace aérien ukrainien, faisant de nombreuses victimes. Suite aux informations fournies par des hauts responsables des services de renseignements américain, il semblerait que le MH17 ait été abattu « par erreur » par des séparatistes pro-russes.

Un système de missiles « Buk » utilisé

Différentes théories ont été évoquées suite au crash du vol MH17. Si Moscou accuse sans équivoques l’Ukraine d’être à l’origine du tord, les services de renseignements américains ont mis à jours de nouvelles données qui semble plutôt désigner les séparatistes pro-russes. La première raison qui vienne étayer cette hypothèse américaine est que le terrain sur lequel le crash s’est produit, près de la frontière russe, se trouve entre les mains des rebelles et que la responsabilité ukrainienne serait hasardeuse au vu de cette donnée. Par ailleurs, l’arme utilisée pour abattre le vol MH17 était de type « Buk », un missile de moyenne portée de fabrication russe et qui a soit été saisi par les séparatistes auprès de l’armée ukrainienne, soit fourni par la Russie elle-même.

Sans aller jusqu’à accuser ouvertement les séparatistes pro-russes, les Etats-Unis, par l’intermédiaire de leur service de renseignement déclare que « L’explication la plus plausible, c’est qu’il s’agit d’une erreur ». Une erreur que les familles des victimes du vol MH17 paient lourdement.

les restes calcinées du vol MH17

200 corps rapatriés aux Pays-Bas

298 passagers ont perdu leur vie dans le crash du vol MH17 dont 193 originaires des Pays-Bas qui, à la demande de Kiev, se chargera de l’enquête pour mettre en lumière les évènements qui ont conduit à ce drame. Le premier rapatriement des corps par un avion de transport militaire de l’armée de l’air néerlandaise a eu lieu ce mercredi 23 juillet et les experts ont pu formellement compter 200 corps, alors que les séparatistes ont annoncé en avoir dénombré 282. Les boites noires, quant à elles, sont restées intactes et ont été transférées en Grande-Bretagne pour y être examinées.

200 corps sur 298 rapatriés aux Pays-Bas

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.