Vol AH 5017 : la thèse de l’accident privilégiée par Paris

1
667

Quelques heures après la découverte de l’épave du vol AH 5017 avec 116 personnes à son bord, dont 51 français, au Mali, la piste de l’accident semble être la cause probable de ce crash.

Les conditions météorologiques mises en cause

Quelques jours seulement après les incidents aériens survenus en Ukraine et Taïwan, voilà que c’est l’Air Algérie qui est au centre des discussions avec le vol AH 5017 qui s’est écrasé jeudi au nord du Mali. En effet, 50 minutes seulement après son décollage d’Ouagadougou, l’avion de la compagnie algérienne disparaît des radars avant d’être découvert ce vendredi matin par un drone d’observation français de type Reaper. S’il est évident que le crash de l’ATR de la TransAsia en Taïwan était dû à des vents violents, faisant échouer la tentative d’atterrissage ; et que le Boeing de la Malaysia Airlines a été touché par un missile en Ukraine, les causes du crash du vol AH 5017 sont encore inconnus.

Cependant la thèse d’un accident lié aux mauvaises conditions météorologiques semble être privilégiée par les autorités françaises. En effet, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a déclaré sur RTL que « Nous pensons que cet avion s’est abîmé pour des raisons qui tenaient aux conditions météorologiques. » Tout en assurant que la possibilité d’un tir depuis le sol est « hautement improbable voire impossible. »

le possible trajet du vol AH 5017

Mais est-ce réellement un accident ou un attentat déjoué? Impossible pour l’instant de déterminer les causes exactes de la cause du crash de l’avion de l’Air Algérie mais les recherches menées par les enquêteurs et la boite noire retrouvée nous permettront au fil de jours de connaître les circonstances de cette tragédie.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.