Viols en Centrafrique : des juges français vont enquêter

0
4

Suite au rapport de l’ONU qui fait état de viols sur des enfants en Centrafrique perpétrés par des soldats français, le procureur de la République de Paris a annoncé dans un communiqué, ce jeudi, que la justice française allait enquêter sur l’affaire.

14 soldats Français impliqués

En juillet 2014, les agents de l’ONU ont recueillis les témoignages de quatre jeunes enfants, âgés de 9 à 13 ans, qui assurent avoir été victimes d’abus sexuels par des soldats Français dans le camp de l’aéroport M’Poko à Bangui, entre fin 2013 et juin 2014. Si quatorze militaires sont impliqués dans cette affaire de viols en Centrafrique, trois ont été formellement identifiés grâce aux révélations des victimes qui ont précisé des surnoms ou encore des tatouages de leurs violeurs. Suite à la fuite du document confidentiel de l’ONU, le procureur de la République de Paris, a déclaré ce jour que des juges d’instruction français allaient se charger de l’enquête. Une information judiciaire a donc été ouverte pour « viols sur mineurs de quinze ans par personnes abusant de l’autorité conférée par leurs fonctions et complicité de ce crime ».

En commentant cette sordide affaire dans le JDD, dimanche dernier, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré que « Si quelqu’un a Sali le drapeau, parce que c’est de cela qu’il s’agit, il faut qu’il le dise dès à présent, car cela revient à trahir ses camarades, l’image de la France et la mission des armées. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.