(VIDEO) Sortie du nouveau prototype de la voiture volante AeroMobil : Une, deux, trois, et volez !

0
119

Bon ce n’est pas aussi simple, mais cette voiture volante n’appartient plus au domaine de la fiction désormais, elle existe. Etonnant mélange entre un avion et une voiture, l’AeroMobil 3.0 est le troisième prototype développé par l’entreprise slovaque du même nom.

Il aura fallu 25 années de recherche et d’amélioration pour obtenir cette petite merveille qui a été présentée au festival des Pionniers de Vienne en octobre dernier. Longue de 6 m et large de 2,24 m, la voiture est dotée d’une paire d’ailes rétractables qui lui donnent une envergure de 8,32 m une fois déployées. Pouvant accueillir 2 personnes, elle n’est pas franchement un modèle en ce qui concerne le rapport dimension/capacité d’accueil.

Par contre, du côté de la performance il n’y a rien à dire sachant qu’elle peut encore progresser. Il lui faut 250 m de piste pour décoller et 50 m pour atterrir, sa vitesse pouvant atteindre 160 km/h sur route et 200 km/h dans les airs. Selon les explications de son concepteur, Stephen Klein : « le Roadster pourra atterrir sur des étendues de pelouse ou même des terres agricoles ». Ce qui amène quand même une question : pourquoi irait-on atterrir sur des terres agricoles ? Mais bon ce n’est pas le sujet, n’est-ce pas ?

a2

La version précédente a été améliorée par l’ajout de phares, d’un châssis en acier recouvert de fibre de carbone et d’un moteur à 4 cylindres Rotax 912S. Avec une consommation de 8 litres au 100 km, le roadster a une autonomie de 875 km au sol et de 700 km en vol, et elle consomme de l’essence classique. Si la date de commercialisation n’a pas été annoncée, les créateurs estiment que son prix se situera entre celui d’une voiture de luxe et d’un petit avion.

Respectivement directeur général et concepteur dans l’entreprise AeroMobil,  Juraj Vaculik et Stephen Klein espèrent « changer le transport personnel à l’échelle mondiale » en plus de libérer les gens de la « prison des embouteillages ». Dans un futur peut-être pas si lointain, expliquer son retard par les embouteillages ne sera plus de mise !

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.