VIDEO Détecter un cancer du poumon grâce à une simple prise de sang à Nice

0
192
cancer_poumon

Des médecins chercheurs au CHU de Nice ont découvert un moyen plus rapide de dépister un cancer de poumon, grâce à une simple prise de sang. Les résultats des recherches sont disponibles depuis le vendredi 31 octobre, dans la revue américaine Plos One.

Dépister pour mieux soigner

A ce jour, seul un examen au scanner permet de tracer la présence de cellules cancéreuses au niveau du poumon des plus gros fumeurs. Désormais, cette époque est révolue grâce à la découverte d’un moyen plus rapide – la prise de sang. Selon Paul Hofman, professeur pathologiste au CHU de Nice, on peut parler d’une « avancée majeure » et d’une « première mondiale » qui va permettre à tous les fumeurs de traiter à l’avance leur addiction afin d’éviter un cancer, à temps. Car il faut préciser que grâce à une meilleure prise en charge, les patients peuvent gagner jusqu’à 4 ans, avant l’apparition du nodule.

Un premier essai réussi

Menée par l’Inserm et l’université de Nice en partenariat avec la compagnie Rarecells Diagnostics – producteur du test sanguin, l’étude a permis de soigner, à temps, 5 cas de début de cancer du poumon. En 2008, une prise de sang effectuée sur 245 patients dont 168 gros fumeurs souffrant de broncho-pneumopathie chronique obstructive, a permis de dépister la présence de cellules cancéreuses dans le sang de 5 personnes. Des cellules cancéreuses qui sont restées pourtant invisibles à l’examen au scanner auquel tous ces patients ont également été soumis. Au bout de quatre ans, un premier nodule a été détecté dans le sang de ces 5 patients. Mais traités à temps, grâce à la prise de sang effectuée auparavant, les cellules cancéreuses ont été éliminées avec succès.

Un véritable espoir pour éradiquer un cancer qui tue 27 000 personnes par an, rien qu’en France.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.