VIDEO Burkina Faso : L’armée prend le pouvoir et disperse les manifestants à coup de balles réelles

0
53
burkina_faso

Deux jours après la démission de l’ancien président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, l’armée a décidé de prendre les rennes jusqu’à la mise en place d’un gouvernement de transition. Mais dimanche, c’est avec des coups de feu que les militaires ont dispersé des manifestants qui se sont donnés rendez-vous devant le siège de la RTB, la radio-télévision publique.

Saran Sérémé

Selon des témoins, les premiers coups de feu ont retenti alors que Saran Sérémé, présidente du Parti pour le développement et le changement (PDC) et figure de l’opposition, avait fait son apparition sur les lieux de la manifestation, avec quelques partisans qui ont crié « Saran présidente! ». Les manifestants qui auraient été mobilisés par l’opposition, se sont ensuite dispersés, mais un d’entre eux aurait trouvé la mort. Les militaires ont par la suite appelé au calme.

Assoiffé de pouvoir

L’armée avait déclaré que Saran Sérémé s’était rendue sur place pour se déclarer présidente du Burkina Faso, succédant à Blaise Compaoré qui avait démissionné quelques jours auparavant. Des informations qui ont été pourtant démenties par la concernée.

Isaac Zida

Depuis la démission de l’ancien président Blaise Compaoré, le lieutenant-colonel Isaac Zida a été désigné par l’Etat Major pour veiller sur les affaires de l’Etat jusqu’à l’élection d’un nouveau président. Celle-ci devrait normalement se dérouler dans un délai de 90 jours après la prise du pouvoir par les militaires.

Vidéo de l’affrontement entre les militaires et les manifestants

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.