Versailles: une nourrice arrêtée car elle secouait et battait un bébé

0
18

Les faits se sont déroulés le 30 mars dernier. Une femme, une mère de famille âgée de 45 ans avait causé des traumatismes irréversibles à l’enfant qu’elle gardait. Il semblerait qu’elle ne possédait pas de qualifications spécifiques mais connaissait les parents du bébé maltraité.

Elle buvait et au même moment, gardait le bébé

Ce 30 mars dernier, les parents de l’enfant de 5 mois avaient reçu un coup de fil de la nourrice, celle-ci étant complètement alarmée et hystérique. Arrivés dans leur domicile, ils découvrent leur enfant inconscient, gravement blessé au bras et au visage. La nourrice avait expliqué que l’enfant était tombé de son transat et a fini dans cet état.

Toutefois, l’explication est plus complexe que cela. En effet, la première chose que les parents avaient remarqué a été que la nourrice, une de leur connaissance et qui bénéficiait de leur confiance, était complètement ivre quand ils étaient arrivés. Interrogée, la nourrice a avoué être dépressive et a violenté le bébé car elle ne supportait plus ses cris. Elle avait aussi avoué boire « pour se détendre ». Ce jour-là, excédée par les cris de l’enfant, elle l’avait jeté sur la table à langer, où la tête du nourrisson s’est fracassé contre le meuble, provocant un coma.

Arrivés à l’hôpital, les médecins avaient effectué des radios et ont pu affirmer que l’enfant avait été « secoué comme une marionnette ». Les radios ont aussi révélé que l’enfant présentait des signes de maltraitances physiques autre que ceux causées le fait d’être projeté sur la table à langer. Il semblerait aussi que les traumatismes infligés seraient irréversibles. La nourrice sera jugée à partir de ce mardi à la Cour d’assises de Versailles.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
L'écriture est une passion qui dévore l'âme ;)