Vente de drogue et d’armes en ligne : Les sites qui s’y activent commencent à se professionnaliser

0
320

Une dizaine de sites en ligne se bousculent pour prendre la place de Silk Road, le grand site américain de vente de drogue. Il a été fermé par le FBI en octobre 2013. Et aujourd’hui, contre toute attente, d’autres vendeurs en ligne font tout pour prendre la relève.

Silk Road était le plus grand site de vente de drogue, d’armes ainsi que d’autres produits et articles illégaux. Pour stopper ce commerce, le FBI avait procédé à sa fermeture en 2013 et précisément au mois d’octobre. Mais c’est comme si cela n’a point effrayé les autres sites illégaux. Certains faux sites en ont profité pour encaisser l’argent des commandes et ensuite sans rien livrer, tandis que d’autres sites, environ une dizaine a mis en place différentes stratégies pour prendre la place de Silk Road. Ceux qui tentent d’être plus performants ont même copié la structure complexe créée par ce dernier. Ils l’ont davantage renforcée en inventant une plateforme d’échange entre clients et fournisseurs. La rémunération s’effectue en raison d’une commission. Une stratégie mise en place pour éviter de vendre directement de la drogue ou encore des armes. C’est seulement le bitcoin qui est accepté, la monnaie électronique cryptée et anonyme. Sur le côté technique, c’est Tor qui est utilisé, un réseau chiffré et totalement anonyme de serveurs répartis dans le monde. Il est spécialement engendré pour détourner le pistage des utilisateurs. Les sites qui veulent plus d’assurance ont préféré être hébergés par des serveurs complètement adoptés au réseau Tor. Concernant leurs messageries, une stratégie est également établie.  Ces sites ont recours au logiciel PGP, un outil gratuit qui permet de chiffrer les messageries. Il est difficilement maniable car c’est le logiciel le plus performant offert au public.

Sur le Web, ce commerce  génère déjà un petit écosystème pris en charge par des excités bénévoles. Ils gèrent les comparateurs de prix et de qualité, les répertoires d’adresses, la publication d’audits technique mais aussi les tableaux de statistiques de trafic. Par ailleurs, dans cette vente illégale, il y a aussi des risques mais ils migrent loin du monde virtuel. Pour la livraison de la marchandise, les sites qui opèrent exclusivement sur l’Amérique du Nord ainsi que les intermédiaires qui sont dans quelques villes américaines et britanniques proposent aux clients de venir chercher les colis dans des points de relais. Ils le font pour garantir plus de sécurité et de discrétion.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.