Venezuela: des détenus décèdent d’une intoxication

0
320
Une prison au Venezuela

Plus d’une vingtaine de prisonniers, en grève de la faim, sont morts mercredi suite à une intoxication médicamenteuse.

Des détenus de la prison de l’Etat de Lara, au Venezuela, ont commencé une grève de la faim mardi pour contester le traitement inhumain dont ils sont victimes.

D’après la police, 17 détenus sont morts mercredi dans la prison de l’Etat de Lara. Par ailleurs, l’Observatoire Venezuelien des Prisons (OVP), a déclaré que 4 autres prisonniers transférés de la prison de Uribana vers Tocoron sont également décédés. Selon le Ministère des Services Pénitentiaires, ces 21 décès ont été causés par une « ingestion incontrôlée » de plusieurs médicaments « comme des antibiotiques, des médicaments contre l’hypertension, des médicaments destinés aux personnes diabétiques, des antiépileptiques, et de l’alcool », pour attirer l’attention des autorités sur le mouvement de protestation. Le gouvernement a affirmé que 145 autres détenus ont également été intoxiqués dans une prison de l’Ouest du pays.

Le nombre de détenus décédés est monté à 35. Les familles des victimes, entendues par l’OVP, sont persuadées que les victimes ont été empoisonnées par de la nourriture et des bouteilles d’eau fournies par la prison.

L’ONG OVP a dénoncé, en août, les conditions de vie des détenus dans les prisons du Venezuela, surpeuplées à 190%.

 

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.