mahomet

Une semaine après la journée noire du 7 janvier qui leur a fait perdre 12 coéquipiers dans un attentat terroriste, l’équipe des survivants de Charlie Hebdo a finalement sorti un nouveau numéro. « Tout est pardonné », en guise de titre, écrit en noir sur un fond vert, suivi en-dessous d’une caricature de Mahomet, œuvre du dessinateur Luz, tenant à la main l’enseigne « JE SUIS CHARLIE ».

« Tout est pardonné »

C’est donc un retour en force du journal, avec trois millions d’exemplaires annoncés initialement pour cette semaine, puis finalement cinq millions, contre soixante milles d’habitudes. Voulant signifier que Charlie et toutes les victimes n’ont pas été morts pour rien, c’est d’ailleurs pour leur rendre hommage que ce numéro sera publié.

Un numéro spécial pour remonter la pente

Luz le dessinateur, montrant le numéro de ce 14 janvier
Luz le dessinateur, montrant le numéro de ce 14 janvier

C’est dans la douleur que l’équipe a fait sortir ce numéro, et ce fut plus difficile encore pour eux de choisir le dessin à mettre à la Une. « Je suis désolé, on l’a encore dessiné, mais le Mahomet qu’on a dessiné, c’est un bonhomme qui pleure avant toute chose », a affirmé Luz le dessinateur dans une vidéo sur Le Monde. Ce dessin est le choix parmi une cinquantaine d’autres.

Le monde entier – ou presque – a affiché son soutien au journal pendant cette épreuve douloureuse. Aussi, ce numéro a été traduit en anglais, espagnol, arabe, italien et turc et près d’un million d’euros de dons ont été recueillis pour soutenir sa publication.

Le maintien du journal a été soutenu par bon nombre de journalistes français et étrangers, et a même fait raviver une sorte de fraternité chez les Français en général. Pour preuve, les kiosques de journaux ont été assaillis ce matin, provoquant une rupture de stock extrêmement rapide.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.