Ukraine : Obama annonce de nouvelles sanctions contre la Russie

0
173

Face à la situation toujours explosive en Ukraine, Barack Obama estime que la Russie ne fait pas le moindre effort pour apaiser les tensions, ce qui pourrait valoir de nouvelles sanctions à son égard.

L’accord international de Genève bafoué

Pas plus tard que ce jeudi, 24 avril, Barack Obama accuse la Russie d’avoir transgressé l’accord international de Genève qui devrait servir de base pour apaiser les tensions en Ukraine. Face à cette attitude russe, le président américain déplore « Jusqu’à présent, nous ne les avons pas vus respecter ni l’esprit ni la lettre de l’accord de Genève » qui prévoit le désarmement des groupes illégaux. Pour preuve, il ajoute « Nous continuons de voir des hommes armés malveillants prendre des bâtiments, harceler des gens qui ne sont pas d’accord avec eux, déstabiliser la région et nous n’avons pas vu la Russie intervenir pour les décourager. »

Barack Obama estime que la Russie risque de nouvelles sanctions américaines, en plus des mesures répressives déjà appliquées et qui nuisent à l’économie russe. Il n’a cependant pas fixé de date butoir pour l’application de ces sanctions mais le chef de la diplomatie russe déclare d’ores et déjà que la Russie interviendrait, comme en Ossétie du Sud en 2008 « si ses intérêts sont menacés ».

Ukrain-e

L’attitude de l’Ukraine, un exemple pour Moscou

Contrairement à la Russie, l’attitude de l’Ukraine et de ses autorités sont salués par Obama. En effet, il annonce « Nous avons vu le gouvernement ukrainien prendre des dispositions concrètes, introduire une loi d’amnistie et offrir un vaste éventail de réformes dans le respect de la constitution, qui sont dans la logique des discussions de Genève. »

Parmi les dispositions prises par l’Ukraine, il y en a une promet la décentralisation des régions russophones de l’Est pour leur donner plus de prérogatives et la possibilité d’user de la langue russe. Mais cette déclaration est loin de satisfaire la Russie qui demande une forme de fédéralisme pour donner une large autonomie à ces régions.

La situation est loin de se calmer en Ukraine, d’autant plus que la Russie a reconnu avoir récemment massé ses troupes à leur frontière commune. Ce qui explique d’autant plus le pourquoi des nouvelles sanctions américaines.

Obama-Poutine

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.