Journée de deuil ce jeudi en Ukraine en hommage aux 32 mineurs tués dans la mine Zassiadko

0
26
mine

Le gouvernement ukrainien a déclaré ce jeudi une journée de deuil, suite au décès confirmé d’au moins 32 mineurs dans un coup de grisou dans la mine Zassiadko, mercredi 4 mars.

32 morts et un mineur porté disparu

La mine Zassiadko est située dans l’Est séparatiste pro-russe, une banlieue du fief rebelle de Donetsk, où le nombre d’attaques rebelles augmente malgré la trêve. Déjà connue pour ses nombreux incidents meurtriers, elle a encore été mercredi, la scène du meurtre d’une trentaine de mineurs. Dans un communiqué, le ministère séparatiste des Situations d’urgence a confirmé le décès de 32 mineurs ainsi qu’un autre mineur toujours porté disparu.

Une journée de deuil

L’Ukraine observe ce jeudi une journée de deuil décrétée par le président ukrainien Petro Porochenko. Les drapeaux ont été mis en berne dans tout le pays, notamment sur les bâtiments publics et les émissions de divertissement ont été exclues du programme télévisé. Du côté de la mine Zassiadko, les secours ont déjà pu remonter 14 corps dont 7 « déjà identifiés », selon l’administration régionale de Donetsk, pro-Kiev. Les mineurs ont par ailleurs repris leur travail, malgré que l’accès ait été bouclé par les rebelles armés. Interrogés par les journalistes, les mineurs ainsi qu’un responsable de la sécurité de la mine n’ont pas voulu apporter leur témoignage.

Un non-respect des règles de la sécurité en cause

Les larmes aux yeux, l’épouse d’un des miniers retrouvés morts a par ailleurs dénoncé le non-respect des règles de la sécurité dans la mine, causant à chaque fois une énorme perte en vie humaine.

« Tout ça arrive parce que c’est le bordel. La direction vole tout, et ce sont les mineurs qui en paient le prix…Le régime de travail n’est pas respecté, ils travaillent huit heures au lieu de six. Les normes de sécurité ne sont pas respectées. On leur demande sans arrêt d’extraire toujours plus pour avoir des chiffres ronds pour les résultats! »

Une enquête pour « violation des règles de sécurité » a été ouverte par le parquet ukrainien ce jeudi.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.