Ces jouets qui conduisent le plus d’enfants aux urgences

0
496

Avant de faire vos achats de noël, pensez à vérifier la liste de jouets établie par vos enfants : certains jouets peuvent être dangereux pour votre progéniture. Selon une étude menée aux Etats-Unis par le Centre de recherches sur les blessures, parue dans la revue Clinical Pédiatrics, un jouet amène un enfant aux urgences toutes les 3 minutes. Quels sont donc les jouets associés à ces soins aux urgences ?

La trottinette : jouet le plus inquiétant

Les trottinettes avec les jouets à roues (skateboard, voiturettes, tricycles…) s’avèrent être les plus dangereux car à l’origine de 34,9% des blessures et 42,5% des admissions à l’hôpital pour fractures, luxations ou des commotions. Aux Etats-Unis en 2013, la Commission de sécurité des produits de consommation (US CPSC) a renouvelé ses alertes aux parents : les trottinettes et les skate-boards sont les jouets à l’origine de la majorité des admissions aux urgences (32% des cas). Entre 2000 et 2011, un enfant arrive aux urgences toutes les 11 minutes pour des accidents liés aux trottinettes.

Après les  trottinettes viennent les équipements de loisir  comme les ballons et balles (9,9% de blessures), les divers jouets de construction, jouets d’exploration, les jeux à tirer, à pousser (6,1%). Contrairement aux idées acquises, les armes factices ne causent que 3,4% des blessures. Les moins dangereux sont les jeux multimédias comme les instruments de musique et les jeux de rôle.

Enfants en bas âge : 11% de risque d’étouffement

Selon l’étude, les risques évoluent en fonction de l’âge. Chez les enfants de moins de 3 ans, 14 cas de suffocations par jour ont été recensés. Ces jeunes enfants ont avalé ou inhalé des corps étranger : des petits jouets ou un petit élément du jouet. Par ailleurs, ces étouffements sont à l’origine des 87% d’accidents mortels avant un an.

Pour les enfants de 3 à 5 ans, les blessures sont dues, dans 50% des cas, aux chutes ou à des collisions. Les enfants de 5 à 17 ans se blessent surtout avec des jouets à roues (42% des cas).

« La fréquence et l’augmentation du taux de blessures chez l’enfant associée aux jouets, particulièrement celles associées aux trottinettes, sont inquiétants. Ils soulignent le besoin d’accroître les efforts pour prévenir ces blessures », précise Gary Smith,  principal auteur de l’étude.

Comment prévenir les accidents ?

Comme l’a si bien remarqué la Fédération du jouet (Toy Industry Associations) : les accidents liés aux jouets cités dans l’étude ne proviennent pas forcément des jouets eux-mêmes. Les enfants se blessent surtout au cours de leur utilisation : 45% des cas en chutant et dans des collisions pour les 22%. La Commission de la Sécurité des Consommateurs (CSC) a établi pour les parents des conseils de prévention afin que les enfants puissent jouer sans risque avec leurs jouets. Elle préconise entre autres de :

  • faire ses achats dans des établissements ou des magasins en ligne fiables
  • bien vérifier que les jouets répondent aux normes NF ou CE,
  • choisir des jouets adaptés à l’âge de l’enfant surtout pour les enfants en bas âge
  • lire et bien respecter les avertissements, les consignes d’utilisation ainsi que les notices de montage de chaque jouet
  • toujours superviser les enfants quand ils jouent, surtout ceux de moins de 8 ans
  • choisir un terrain de jeu convenable : loin de la circulation, surface plane pour les jouets à roues…
  • toujours mettre les équipements de sécurité pour les jouets qui en nécessitent : casques, genouillères…
  • bien vérifier l’état des jouets surtout s’ils sont achetés d’occasion
  • bien faire attention aux jouets susceptibles de contenir des produits toxiques

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.