Toxicomanie : ces antitussifs détournés par les jeunes à des fins « récréatives » ou « défonce »

0
377

L’utilisation des antitussifs contre les toux sèches comme drogues par des adolescents et des jeunes adultes a pris de l’ampleur ces dernières années en France. Devant ce phénomène en pleine croissance, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a relancé, fin novembre,  son alerte à l’endroit des professionnels de santé.

Des antitussifs détournés en drogue pour son molécule « dextrométhorphane » (DXM)

Cette molécule est très connu par les toxicomanes, les addictologues et les pharmaciens pour ses effets psychotropes dits « impression de planer » : une douce euphorie suivie de désorientation spatio-temporelle, de déshinibitions, des sensations d’extra-corporalité ainsi que des hallucinations visuelles et auditives. Mais elle n’est pas dénuée d’effets indésirables : des troubles digestives, pertes du goût, hyperthermie, démangeaisons voire éruptions cutanés. L’intoxication aigüe à la molécule peut être mortelle. Elle se traduit par une hyperexcitabilité, anxiété, dépression respiratoire, tachycardie voire un coma et nécessite une hospitalisation en urgence.

Depuis l’ouverture d’une enquête d’addictovigilance en 2012, les chiffres officiels de pharmacovigilance ont montré une augmentation et un rajeunissement des cas d’usage abusif et détourné du DXM. L’inquiétude de l’ANSM provient surtout des signalements de pharmaciens rapportant des demandes récurrentes de dextrométhorphane par des adolescents, le plus souvent sous forme de comprimés ou de capsules, des formes qui facilitent la consommation en grandes quantités.

Antitussifs : médicaments facilement accessibles facilitant les détournements

Pour faire face à la situation, la nouvelle information émanant de l’ANSM a été adressée à un cercle élargi des professionnels de santé : pharmaciens, médecins généralistes, addictologues, pédiatres, médecins exerçant en milieu scolaire, en planning familial et en PMI, ainsi qu’aux professionnels exerçant dans les associations de prévention de drogues pour les jeunes.

En cas de doute, il est ainsi demandé aux pharmaciens de ne délivrer qu’une seule boîte à la fois et aux professionnels de santé de prescrire un autre antitussif.

Les possibilités d’action des autorités sanitaires en charge des médicaments sont pourtant très limitées. Le DMX est commercialisé sous de très nombreux noms de marque et sous nombreuses formes (sirop, gélule, comprimé, pastille ou sachet-dose). Ces médicaments antitussifs sont facilement accessibles du fait qu’ils sont en vente libre  (sans ordonnance) dans toutes les pharmacies.

Liste indicative des spécialités commercialisées contenant du dextrométhorphane

ATUXANE®, sirop

BIOCADEXTRO 1 mg/ml ENFANTS SANS SUCRE, sirop édulcoré à la saccharine sodique et au maltitol

CLARIX TOUX SECHE DEXTROMETHORPHANE 15 mg/5 ml ADULTES SANS SUCRE®, solution buvable en sachet édulcorée à la saccharine sodique

CLARIX TOUX SECHE DEXTROMETHORPHANE MEPYRAMINE ADULTES®, sirop

DEXTROCIDINE® 0,3%, sirop

DEXTROMETHORPHANE ELERTE 1,5 mg/ml, sirop

DEXTUSSIL® 0,2%, sirop

DEXTUSSIL® 30 mg/15 ml, sirop en récipient unidose

DRILL TOUX SÈCHE® 15 mg/5 ml ADULTES SANS SUCRE sirop édulcoré au maltitol liquide

DRILL TOUX SÈCHE® SANS SUCRE 5 mg/5 ml ENFANTS, sirop édulcoré au maltitol liquide

ERGIX 20 mg TOUX SÈCHE®, gélule

ERGIX ADULTES TOUX SÈCHE®, sirop

ERGIX ENFANTS TOUX SECHE, sirop

EUPHONYLL TOUX SECHE DEXTROMETORPHANE 15 mg/5 ml ADULTES SANS SUCRE, sirop édulcoré à la saccharine sodique et au sorbitol

FLUIMUCIL TOUX SECHE DEXTROMETHORPHANE 2 mg/ml ADULTES SANS SUCRE, sirop édulcoré à la saccharine sodique et au maltitol liquide

HUMEX ADULTES TOUX SECHE DEXTROMETHORPHANE SANS SUCRE 15 mg/5 ml, solution buvable en sachet édulcorée à la saccharine sodique

HUMEX ADULTES TOUX SECHE DEXTROMETHORPHANE, sirop

HUMEX ENFANTS TOUX SECHE DEXTROMETHORPHANE, sirop

NODEX® ADULTES, sirop en récipient unidose

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.