Tarifs de l’éléctricité: le nouveau calcul limitera la hausse initialement prévue

0
35

L’augmentation des prix réglementés de l’électricité est inéluctable. Elle pourrait prendre effet le 1er novembre. Près de 28 millions de foyers appliquant les « tarifs bleus » d’EDF seront concernés par cette hausse. 

Néanmoins, grâce à la nouvelle méthode de calcul  officialisée par le gouvernement ce 29 octobre, une hausse de 1,6% serait suffisante pour couvrir les frais de production contre les 6,7% initialement calculés (selon l’estimation de Commission de régulation de l’énergie (CRE)).

Désormais, les tarifs réglementés de l’électricité seront calculés via cette méthode dite « par empilement ». Contrairement à l’ancienne méthode qui ne tient compte que les coûts comptables d’EDF, cette nouvelle méthode fixera le tarif en « superposant » le coût de production nucléaire, le complément à la fourniture d’électricité, les coûts commerciaux d’EDF et la rémunération d’EDF.

Eléctricité

Ce calcul de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) ne prend pas encore en considération les éventuels rattrapages tarifaires. En effet, le manque à gagner subi par EDF en 2012 et 2013 dû à l’écart entre les tarifs appliqués et les coûts qu’il a supportés, devait être comblé par la hausse de 5% des tarifs du 1er août. Etant donné que le gouvernement a annulée l’augmentation, de rattrapages sont nécessaires.

Finalement, la hausse effective des tarifs d’électricité pourrait être de 2,5%(hors taxe)  pour les particuliers, selon une source près du dossier.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.