Syrie : un djihadiste est repéré en oubliant de désactiver sa géolocalisation sur Twitter

0
138

Un coup de bol pour les services de lutte contre le terrorisme grâce à la maladresse d’un djihadiste néozélandais qui tweete depuis la Syrie, voilà plusieurs mois, en oubliant de désactiver la géolocalisation de son compte.

Une bourde monumentale

Mark John Taylor est un néozélandais parti rejoindre les djihadistes en Syrie, il y a de cela quelques mois. Connu sous différentes appellation – Mohammad Daniel, Abou Abdoulrahmane et bien d’autres encore – ce djihadiste est très actif sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, sous le pseudonyme de Kiwi Jihadi. C’est d’ailleurs grâce aux 45 tweets qu’il a posté que le site canadien Ibrabo, spécialisé dans le suivi des activités extrémistes sur internet, a pu retracer le parcours de Mark Taylor. De Kafar Roma, qu’il a quitté en octobre, aux bastions de l’Etat Islamique dans la région de Rakka, en début décembre, le site a également localisé une maison où il a passé toute une semaine dans la ville de Tabka. S’étant rendu compte de son erreur, Taylor a effacé ses messages mais le mal était fait et les responsables d’Ibrabo de commenter que « Taylor n’est pas le premier djihadiste à renseigner sur ses allées et venues, de nombreux combattants en provenance du Canada, de France et d’autres pays font la même erreur ».

Mais les bourdes de Taylor ne s’arrêtent pas là. En effet, dans un de ses selfies, il a permis aux services de lutte contre le terrorisme de reconnaitre le visage d’un de ses acolytes.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.