Syrie : l’Etat Islamique s’empare de la cité antique de Palmyre

0
42

Mercredi soir, les djihadistes de l’Etat Islamique ont chassé les forces gouvernementales syriennes de la cité antique de Palmyre, prenant ainsi le contrôle de la ville.

Cri d’alarme de l’UNESCO

Dans un communiqué diffusé ce jeudi sur Twitter, l’Etat Islamique a annoncé la prise totale de la cité de Palmyre par les djihadistes. Une nouvelle rapidement confirmée par Rami Abdel Rahmane, le directeur de l’Observatoire Syrien des Droits de l’Homme, qui affirme que « Les combattants de l’EI sont dans toutes les parties de Tadmor (nom arabe de Palmyre), y compris près du site archéologique ». Site historique de plus de 2.000 ans, la prise de la ville par la djihadistes, dont les mœurs destructrices ne sont plus à citer, font craindre pour le devenir de la cité. Si le directeur de l’OSDH affirme ne pas être informé de quelconques destructions sur le site, l’UNESCO lance un cri d’alarme.

En effet, la cité de Palmyre, inscrite au patrimoine mondiale de l’UNESCO est le plus célèbre site archéologique du Moyen-Orient. Afin de protéger cette cité antique, l’Organisation appelle à une cessation immédiate des conflits autour de la ville, ce qui constitue une aubaine pour les djihadistes. Irina Bokova, la directrice de l’UNESCO de souligner que « Palmyre est le site d’un extraordinaire héritage mondial dans le désert, et toute destruction à Palmyre serait non seulement un crime de guerre, mais aussi une énorme perte pour l’humanité ». Afin de « prévenir ces destructions », elle fait alors appel au Conseil de sécurité, aux leaders politique ainsi qu’aux chefs religieux pour préserver ce « berceau de la civilisation humaine ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
Journaliste spécialisée dans l'actualité internationale et people.