Les femmes yézidies préfèrent mourir que de se soumettre aux combattants de l’EI

0
121
yezidies

Les djihadistes de l’Etat Islamique (EI) exercent une trop forte pression sur les femmes yézidies que la majorité d’entre elles préfèrent se suicider plutôt que de se soumettre au viol, à l’esclavage et aux menaces de ces derniers.

Un nettoyage ethnique

L’organisation non gouvernementale Amnesty International a rapporté ce mardi 23 décembre que plusieurs femmes yézidies sont poussées au suicide à cause de la pression que les djihadistes de l’Etat Islamique exercent sur elles. Violées, battues ou forcées d’épouser les combattants ou les sympathisants de l’organisation EI, ces femmes vivent en majorité dans la région de Sinjar, au Nord de l’Irak. Un des territoires qui ont été annexés par les membres de l’organisation sunnite extrémiste, cette année. L’ONG Amnesty International dénonce des actes liés et qualifiés de véritable « nettoyage ethnique ».

Un centre d’aide pour les femmes violées par les djihadistes

Ce mardi, le gouvernement allemand a annoncé qu’un centre d’aide dédié aux femmes violées par les djihadistes sera bientôt disponible. L’établissement accueillera notamment toutes les victimes de l’organisation de l’Etat Islamique dont des jeunes filles de 14 ou 15 ans voire plus jeunes, selon Amnesty International. L’Allemagne pense apporter une aide physique et psychologique à ces femmes dont les souffrances sont inqualifiables.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.