Strasbourg : procès du chirurgien des urgences, accusé du décès d’un jeune espoir du cyclisme.

1
40

Un procès aura lieu lundi 30 mars 2015 pour finir le mercredi 1er avril, au tribunal correctionnel de Strasbourg, place d’Islande, dans la grande salle d’assises de l’annexe du palais de Justice.

Ce procès concerne le chirurgien des urgences, Docteur Raphaël Moog, accusé d’homicide volontaire, après le décès d’un jeune espoir régional de cyclo-cross, Maxime Walter, âgé de 15 ans.

Prévu se tenir au départ à la mi-décembre 2016, l’audience a été renvoyée au 30 mars 2015, suite à la citation de nombreux témoins et experts. La famille de l’adolescent, partie civile, déposera lundi 30 mars dans l’après-midi, tandis que ceux de la défense interviendront le mardi 31 mars au matin.

Les faits remontent au 21 septembre 2008. Suite à une mauvaise chute, lors d’une sortie d’entraînement, le jeune Walter, grièvement blessé au bas ventre est conduit aux urgences du CHU de Strasbourg.

Absent des urgences, retardé, le chirurgien avait ordonné par téléphone de s’abstenir de la rate de l’adolescent, alors que cette opération avait été requise par un radiologue. La rate était très fracturée, l’état de Maxime s’empirait, le chirurgien avait donné l’ordre de le transfuser. L’ablation de la rate du jeune sportif fut quand même effectuée, mais l’adolescent est décédé, deux jours plus tard.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
  • Entrée Dessert

    « Accusé du décès » ? C’est à dire ?