L’homme « noir » bousculé par des supporters de Chelsea dans le métro va porter plainte

1
43

Souleymane S., l’homme « noir » qui a été bousculé par des supporters de Chelsea dans le métro parisien dernièrement s’est confié au micro du Parisien – Aujourd’hui en France pour raconter sa version des faits. Ignorant jusqu’à ce jour l’existence d’une vidéo sur la scène de racisme dont il a été victime, ce père de famille de 33 ans a finalement décidé de porter plainte contre ces fans anglais.

Un père de famille

L’équipe du Parisien a retrouvé l’homme « noir » qui a été bousculé par les supporters anglais dans le métro de Paris en début de semaine. Agé de 33 ans, Souleymane S. est d’origine parisienne et a grandi dans une ville du Val-d’Oise où il vit toujours avec sa femme et ses 3 enfants. De nationalité franco-mauritanienne, ce jeune père de famille occupe un poste de chef d’exploitation dans une société sise près de la station de métro Richelieu-Drouot (Paris, IXe). Dans une interview qu’il a accordée au Parisien mercredi soir vers 20h30, Souleymane a confié que ce n’était pas la première fois qu’il a été victime d’un acte de racisme à Paris. Mais c’était bien la première fois que cela se passait dans un métro.

Il a perdu son téléphone dans la bousculade

Dans ses confidences, Souleymane a avoué ne pas avoir su que toute la scène a été filmée. D’ailleurs, il aurait perdu son téléphone dans la bousculade.

« J’ai voulu entrer dans le wagon mais un groupe de supporteurs anglais me bloquait et me repoussait. J’ai essayé de forcer le passage, j’ai une nouvelle fois tenté de rentrer. Dans la bousculade, j’ai perdu mon téléphone. Ils me disaient des trucs en anglais mais je ne comprenais pas vraiment le sens de leurs propos. Je ne parle pas un mot d’anglais. J’ai compris qu’il s’agissait de supporteurs de Chelsea et j’ai fait le lien avec le match du PSG qui avait lieu le même soir. J’ai bien compris aussi qu’ils s’en prenaient à moi à cause de la couleur de ma peau. Vous savez, je vis avec le racisme, je n’étais pas vraiment surpris de ce qui m’arrivait même si c’était une première dans le métro. »

Il va porter plainte

Plutôt content de savoir que quelqu’un avait filmé la scène alors qu’aucun des personnes présentes sur les lieux n’est venu l’aider au moment des faits, Souleymane entend bien déposer une plainte contre ces supporters anglais.

« Je ne savais pas que j’avais été filmé. Le fait maintenant d’en parler me donne le courage d’aller porter plainte à la police. Je vais essayer de le faire demain (NDLR : aujourd’hui) si j’ai le temps, parce que j’ai aussi un travail… Dans tous les cas, j’ai l’intention de me tourner vers des associations antiracistes. Ces personnes, ces supporteurs anglais, doivent être retrouvées, punies et doivent être enfermées. Ce qui s’est passé ne doit pas rester impuni. »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.