Six ans de prison ferme pour un candidat français au djihad

0
53

Mardi, la cour d’appel de Paris a condamné un candidat français au djihad , arrêté au Mali en 2012, à six ans de prison ferme.

Ibrahim Aziz Ouattara, un français de 27 ans, a été arrêté au Mali, dans la ville de Sévaré, en novembre 2012 alors qu’il allait rejoindre les groupes djihadistes qui ont pris le contrôle de Tombouctou, dans le nord du pays. Le Franco-Malien a été condamné à quatre ans de prison ferme par le tribunal correctionnel de Paris en première instance, le 9 juillet 2014. Le parquet avait requis deux ans supplémentaire et a fait appel. Mardi, la cour d’appel de Paris l’a condamné à six ans d’emprisonnement.

Ibrahim Aziz Ouattara n’en était pas à sa première tentative de rallier les groupes radicaux au combat. En 2009 et en 2010, le jeune homme avait tenté de rejoindre des groupes islamistes en Somalie, au Pakistan ou en Afghanistan. Ce qui lui a valu une peine de sept ans. Il était en liberté sous contrôle judiciaire dans le cadre de cette affaire quand il a été arrêté au Mali en novembre 2012. Par ailleurs, il avait voyagé, sous une fausse identité, avec le passeport d’un Franco-Sénégalais : Khalifa Dramé. Ce dernier avait planifié de rejoindre Ibrahim Aziz Ouattara au Mali et a été condamné à 30 mois de prison ferme, en première instance. Un autre prévenu : Hakim Soukni, soupçonné d’avoir participé au projet, a été relaxé par la cour d’appel, qui a maintenu la détention pour les deux premiers. Khalifa Dramé a été condamné en appel à quatre ans de prison ferme.

Le Franco-Malien a toujours refusé l’assistance d’un avocat. Il avait raconté avoir eu une enfance difficile devant le tribunal correctionnel. Il avait « toujours été à la recherche de quelque chose » et s’était convertit à l’Islam. La religion lui a permis de trouver « toutes les réponses » à ses questions. Il s’était informé sur le djihad « sur internet ». Ibrahim Aziz Ouattara avait déclaré : « La lutte armée est nécessaire, si on ne m’apporte pas la preuve du contraire je persisterai dans cette voie ».

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR