Sida : des autotests VIH disponibles en pharmacie en juillet 2015

0
113

Le ministère de la santé annonce, à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le sida, que les autotests VIH seront en vente sans ordonnance en pharmacie à partir du 1er juillet 2015.

A partir du 1er juillet 2015 donc, on pourra procéder soi-même à un test VIH à domicile. En France, si 150.000 personnes vivent avec le VIH, près de 30.000 à 40.000 personnes ignorent encore leur séropositivité et pourraient infecter d’autres personnes sans le savoir.

Autotest VIH : une alternative pour ceux qui ne veulent pas passer par les structures classiques

Pour les personnes qui ne peuvent ou qui ne veulent pas se rendre dans les centres de dépistage VIH ou les associations concernées, l’autotest VIH sera en vente libre en pharmacie, pour un prix d’environ 25 euros, non pris en charge par la Sécurité sociale. Pour des cibles déterminées, il sera distribué gratuitement par certaines associations. A partir d’une goutte de salive ou de sang, l’autotest permet au bout de 15 minutes de savoir si on est porteur du virus ou non. Néanmoins, l’utilisateur peut faire appel au Sida Info Service, une plateforme gratuite (0 800 840 800) et anonyme, pour plus d’informations ou en cas de besoin d’accompagnement pour la réalisation du test. Selon Alain Miguet, rédacteur en chef de Sida Info Service, un accompagnement est néanmoins indispensable une fois le test effectué.

Efficacité de l’autotest : les avis sont partagés

Ce test serait, d’après une étude présentée lors du Congrès de la Société française de lutte contre le sida, en octobre 2014, le plus fiable par rapport aux autres dispositifs de dépistage.

D’un autre côté, selon le Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux, l’autotest Sure Check VIH qui sera mis sur le marché français, a une fenêtre sérologique de 30 jours contre 15 jours pour le dépistage classique prescrit par un médecin. Autrement dit, une personne dont l’infection remonte seulement aux 3 derniers mois sera déclarée non porteur de VIH. Une personne croyant à tord « sans risque » pourrait donc amener à de nouvelles contaminations sans s’en rendre compte.

Autotests VIH en vente sur internet : dangereux pour les utilisateurs

Concernant les autotests en vente sur internet, les avis sont unanimes : ces autotests présentent des dangers pour les utilisateurs. Ces produits ne sont pas reconnus par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) et ne sont pas conformes à la réglementation européenne (marquage CE). Selon toujours l’ANSM, ces autotests  « n’ont donc à ce jour pas encore fait la preuve de leur efficacité ni de leur qualité ».

Quoi qu’il en soit, le Conseil National du Sida estimait que les autotests, vendus en pharmacie ou distribué par les associations, permettraient de révéler 4.000 séropositivités en France et d’éviter tous les ans 400 nouvelles infections.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.