Une semaine après : le vol MH370 manque toujours à l’appel

0
261

Il y a maintenant neuf jours que le vol MH370 de la Malaysia Airlines manque à l’appel. Aux dernières nouvelles, le Boeing aurait brusquement et délibérément changé de cap et volé pendant près de 7h après avoir disparu des écrans radars.

Le calvaire constant des proches des passagers de l’avion de la Malaysia Airlines

Les proches des passagers du vol MH370 sont au supplice. Et pour rassurer quelque peu les familles des victimes, les autorités malaisiennes affirment écarter l’hypothèse d’un accident mécanique pour envisager la possibilité d’un détournement. Avec ce dernier rebondissement, nombreux sont dans l’attente de nouvelles informations qui puissent confirmer que les membres de leurs familles et leurs amis sont en vie. D’autres vont jusqu’à espérer une intervention divine qui ramènera leurs proches sains et saufs d’après l’AFP.

Pour confirmer cette hypothèse, Le New York Times écrivait vendredi dernier que le Boeing 777 a changé plusieurs fois de direction et d’altitude après la perte de contact. Ce qui permet de penser que le changement de cap était une action délibérée venant des pilotes ou de certains passagers.

pray for MH370, une demande des familles

Une aide internationale pour rechercher le vol MH370

Dimanche, selon Reuters, la Malaisie a lancé un appel à l’aide mondial pour retrouver le Boeing de la Malaysia Airlines à laquelle les Etats-Unis, la Chine et la France et 25 autre pays ont répondu pour élargir les recherches et retrouver rapidement ce qui est arrivé au vol MH370. Pour l’instant, la police malaisienne se consacre sur la personnalité des pilotes, du personnel à bord et des passagers pour pouvoir déterminer leur orientation politique et religieuse et leurs implications dans un possible détournement.

Il est important de remarquer que les recherches se concentrent, d’une part, du nord de la Thaïlande à la frontière du Kazakhstan et du Turkménistan et d’autre part de l’Indonésie au sud de l’Océan Indien.

zone de recherche du MH370

Les derniers mots du pilote : source de doute supplémentaire

Juste avant que le vol MH370 à destination de Pékin ne disparaisse complètement, les derniers mots que le pilote, Zaharie Ahmad Shah, a adressés à la tour de contrôle de Kuala Lumpur sont « all right, good night », soit « tout va bien, bonne nuit ». Et ce, après que le système de contact ACARS ait été désactivé.

Depuis, afin de lever le doute sur le « sens caché » de cette phrase, les domiciles du pilote et du co-pilote ont été perquisitionnés. Cependant, la compagnie Malaysia Airlines ainsi que les collègues de ces pilotes ne croient nullement à un détournement de leur part.

un avion de la Malaysia Airlines

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.