« Selincro » : le nouveau médicament qui réduit sa consommation d’alcool

1
253

Actuellement, le Selincro est le seul médicament disposant d’une autorisation de mise sur le marché (EMM) indiqué pour réduire sa consommation d’alcool. Jusqu’à ce jour, ce traitement a permis d’aider plus de 15.000 patients en France.

Réduire de moitié sa consommation d’alcool

D’après les études cliniques liées à l’enregistrement de ce médicament, le Selincro permet de réduire les consommations des patients de 60% en 6 mois et que cette efficacité augmente encore au bout de 1 an.

Beaucoup de Français devraient être concernés par ce traitement. En effet, selon les explications de Dr Philippe Batel, addictologue à l’hôpital Beaujon de Paris, en France, 25% des hommes et 15% des femmes ont des problèmes avec l’alcool étant donné que ces hommes consomment plus de 21 verres par semaine et ces femmes plus de 14 verres. Bien que ces personnes ne soient pas encore classées comme étant malades d’alcool ou alcoolo-dépendants, leurs consommations d’alcool ont des effets néfastes sur le long terme bien que ce ne soit pas encore visible à court terme. Le risque pour la santé de ces consommations excessives est jugé élevé, selon l’OMS, à partir de 6 verres par jour pour un homme et 4 verres par jour pour une femme.

L’alternative pour ceux qui ne veulent pas être abstinents à vie

« La majorité des sujets qui ont un problème avec l’alcool ne vont pas consulter, ni demander de l’aide car ils ne sont pas prêts à être abstinents à vie. Mais le fait de commencer à réduire sa consommation va obligatoirement diminuer les dommages liés à l’alcool. Un patient souffrant d’une maladie du foie se sentira mieux s’il boit une bouteille de vin, au lieu de deux », ajoute le Dr Philippe Batel.

Selincro est indiqué notamment pour ces personnes adultes qui optent pour la modération. Aujourd’hui, le « dogme de l’abstinence » est remis en question. « C’est intéressant de leur proposer un objectif qu’ils peuvent atteindre et ne pas viser obligatoirement l’abstinence »,  note le Dr Philippe Batel. « Ce médicament, chez les patients qui ont un faible niveau de dépendance, va leur permettre de réduire leur consommation d’alcool de manière assez efficace ».

Si vous faîtes partie de ceux qui boivent au-delà des seuils recommandés, pour votre santé, vous pouvez consulter votre médecin. En plus de l’accompagnement dont vous serez le bénéficiaire, la solution pharmacologique pour réduire votre consommation d’alcool est désormais disponible.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.