Seine-Saint-Denis : fermeture prévue de 18 points d’accueil de la Sécurité Sociale en septembre

0
62

La Sécurité sociale a annoncé la fermeture de la moitié de ses points d’accueil, soit 18 sur 33, à partir de septembre 2015, en Seine-Saint-Denis, un département sensible en termes de problèmes sociaux.

D’après le directeur de la CPAM 93, Nicolas Le Bellec, le « nouveau maillage territorial » considèrera les cas difficiles sur rendez-vous, tandis que les « offres libre-service » tels internet, et les bornes automatiques, restent à la disposition des administrés de la caisse primaire d’assurance maladie.

La continuité de service reste le principal objectif de la CPAM, ajoute Nicolas Le Bellec. En Seine-Saint-Denis, la Sécurité sociale emploie 1 500 agents pour 1,5 millions assurés sociaux. Les longues attentes devant les centres d’accueil, ainsi que les aléas liés à l’insécurité du personnel, s’ajoutent aux fermetures de centres d’accueil. Cette fermeture de 18 points d’accueil préoccupe les élus de Seine-Saint-Denis.

Le président PS du conseil départemental, Stéphane Troussel a participé le jeudi 4 juin à l’établissement d’une bâche, portant l’inscription « touche pas à mon centre de Sécu », sur une route nationale à Bondy, et ce afin de protester contre la fermeture prévue des points d’accueil, qui « va à l’encontre de l’égal accès au service public.

Préoccupation partagée par plusieurs Maires. Michel Fourcade, maire PS de Pierrefitte-sur-Seine, redoute la mise à l’écart « des plus fragilisés, ceux qui parlent mal le français ». A Pierrefitte-sur-Seine, le centre d’accueil est fermé depuis bientôt quatre mois, obligeant les assurés à rejoindre Stains, voire Aubervilliers, 6 km plus loin.

Selon le directeur de la CPAM, une nouvelle carte départementale, sera mise en place sous peu, tout en affirmant privilégier « la densité, la précarité et l’accessibilité en transport » pour les assurés qui seront pris en charge, car ce n’est pas la proximité qui importe, mais « l’attention aux usagers »

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR