Russie : Au moins 54 marins ont été tués dans le naufrage d’un chalutier

0
21
chalutier

Dans la nuit du mercredi 1er à jeudi 2 avril, le Dalni Vostok, un chalutier transportant à son bord 132 personnes, a fait naufrage dans la mer d’Okhotsk, au large de l’Extrême-Orient russe. Le bilan fait état de 54 marins décédés et 15 autres portés disparus.

54 morts et 15 personnes portées disparues

Le drame s’est produit vers 22 h 20 (heure française), à 250 km au sud de la ville de Magadan, au large des côtes du Kamtchatka. Le chef régional de l’administration fédérale de sauvetage en mer a rapporté l’information à l’agence de presse russe Interfax, confirmant la mort de 54 marins et la disparition de 15 autres.

«Actuellement, nous avons récupéré les corps de 54 victimes. Soixante-trois membres d’équipage ont pu être sauvés.»

Selon les explications apportées par un responsable du centre de coordination des secours de la région à l’agence Tass, le Dalni Vostok transportait à son bord 78 marins russes et au moins 40 marins Birmans. Il y avait également des Ukrainiens, des Lituaniens, et des Ni-Vanuatu à bord de ce navire-usine long de 104 m et pesant environ 5 700 tonnes. Ce chalutier est notamment exploité par la compagnie Magellan LLC et a été conçu pour transporter des dizaines de marins pour réaliser des campagnes de pêche pendant plusieurs mois.

Une quarantaine de blessés

Dans un communiqué, le service de presse du district de Magadan a indiqué qu’une quarantaine de blessés ont été héliportés vers un hôpital de Magadan, au moment du naufrage. Plusieurs centaines de secouristes ont également été mobilisés sur place, dont 26 navires de pêche, pour faciliter la recherche des marins disparus et l’évacuation des blessés.

«Selon nos premières informations, 40 blessés vont être évacués vers un hôpital de Magadan par hélicoptère. Un total de 800 personnes ont participé aux opérations de recherche et de secours.»

Les causes exactes du naufrage n’ont par ailleurs pas encore été dévoilées, mais la presse locale a avancé l’hypothèse selon laquelle le chalutier serait entré en collision avec des blocs de glace. La température dans ses eux environnant l’Extrême-Orient russe avoisine effectivement les 0° même si la mer est généralement calme.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR
J'adore écrire et tout y passe! People, Santé, Actus, High-tech, Insolite, Buzz, Musique et Cinéma...Vous en aurez de toutes les couleurs sur le site grâce à moi ;)