Russie : Europe, l’Asie, l’Amérique reliés par une autoroute qui passerait par l’Alaska.

0
80

Lors d’une réunion à l’Académie des Sciences de Russie, Vladimir Yakounine a présenté un projet insensé nommé Trans-Eurasien belt Development. Vladimir Yakounine, le directeur de la compagnie de chemins de fer russes, prévoit de relier par une autoroute l’Europe, l’Asie et l’Amérique. Cette voie rapide longerait le tracé du Transsibérien, qui relie Moscou à Vladivostock. Le réseau, en connexion avec des routes existantes, permettra de joindre Londres à New York en passant par l’Alaska.

Pour 6 jours de voyage, et 160 heures de trajet, à une vitesse de 130 km/h sans pause, la future autoroute Londres-New York totalisera 20 777 kilomètres.

Le Trans-Eurasien belt Development fera une étape à Nome, une ville de 3 500 âmes, de l’extrême pointe ouest de l’Alaska et « isolée de tout système routier », d’après CNN.

Interrogé par the Siberian Times, Vladimir Yakounine souligne la création potentielle de nouvelles industries, et la création d’emplois. Ce projet, rentable d’un point de vue économique, coûterait 3 milliards de dollars.

La Russie, grâce à cette nouvelle autoroute, deviendrait « le nouveau centre du monde pour la création et le développement d’industries hight-tech ».

Si le projet se réalise, Trans-Eurasien belt Development serait la plus longue route du monde.

Ne manquez plus aucune actualité, abonnez-vous à notre newsletter VIP.

PARTAGER SUR